Accueil

La carte de la semaine ravit nos papilles.

Une sélection d’entrées, plats et desserts à commander par mail brillet.jeanluc@orange.fr
(par téléphone au 06 62 86 12 64 pour un conseil ou une demande spéciale)
et à retirer au restaurant le vendredi midi.

La Vigne Gourmande à la maison

(À partir du 3 mai pour un retrait au restaurant vendredi midi.)

ENTRÉES
Tourte de ris de veau et poireaux, crème aux herbes fraîches — 20€
Tartare de saumon frais aux noisettes et aux épices indiennes — 16€
Œuf poché façon meurette (La Vigne Gourmande) — 14€
Terrine de foie gras de canard, compote de fraises à l’eau de rose — 18€

PLATS
Filet de canette de chez Mieral rôti, sauce morilles — 25€
Piccatta de lotte marine aux épices, riz à la cardamome — 23€
Dos de bar poêlé aux fruits de mer — 18€
Pavé de filet de bœuf français et son foie gras poêlé, glace de viande, pommes sautées — 23€

DESSERTS
Tarte fines aux pommes fruits — 10€
Soupes de fraises et oranges, noyaux de Poissy et menthe fraîche — 10€
Faux crumble de poire et framboises — 10€


La Vigne Gourmande à la maison

Depuis mi-janvier, le Chef vous propose une carte de la semaine
pour continuer de vous régaler à la maison.

Les plats sont à commander jusqu’au jeudi midi
et venir chercher au restaurant le vendredi.


Je veux un restaurant de copains où on mange bien, je veux que cette maison ait une âme, que ce soit un plaisir d’y venir.

Jean-Luc Brillet

Depuis décembre 2012, La Vigne Gourmande est dirigée par Jean-Luc Brillet, spécialiste du gibier et des champignons et membre de l’Académie Nationale de Cuisine. Le Chef, qui a notamment travaillé avec Jean-Claude Ferrero dans le 16e arrondissement parisien où il a décroché la deuxième étoile en 1990, est un fervent défenseur du goût. Lorsqu’il exerçait ses talents derrière les fourneaux de l’auberge des Pommiers à Pierrelaye, il s’appliquait déjà à faire découvrir des produits méconnus telle la grouse d’Écosse et ne manquait pas de surprendre avec ses desserts aux champignons. « On fait de la cuisine du terroir revisitée version bourgeoise. » Jean-Luc Brillet ne vise pas le restaurant étoilé, il s’applique à devenir une adresse reconnue où la qualité est au rendez-vous.